Veille sur les transports publics : un champ en forte mutation

18 Sep, 2023

La veille relative aux transports publics se caractérise par la diversité de ses dimensions, que celles-ci soient sociétales, politiques, écologiques… Elle oblige ainsi à une veille structurée autour de cinq dimensions.

Va-ton bientôt disposer, en France, d’un « pass rail » à 49€ mensuels permettant aux Français d’utiliser tous les transports en commun (trains, bus, métros…) sur l’intégralité du territoire ? Esquissée lors de l’entretien que le chef de l’Etat a récemment accordé à Hugo Travers (« Hugo Décrypte »), cette solution inspirée de l’Allemagne pourrait très prochainement rebattre une fois encore les cartes de l’écosystème des transports publics.

Transports publics : des mutations permanentes

Aussi hypothétique qu’elle soit, une telle annonce nous démontre combien le champ des transports publics se trouve traversé par des évolutions fortes, voire parfois par des ruptures. Le secteur connaît en permanence des mutations, et pour cause : la mobilité touche à de très nombreux aspects de la vie quotidienne des Français. Trajets domicile-travail, isolement territorial, habitudes de consommation, alternatives à la hausse des coûts des carburants, logistique, scolarité… Les transports publics constituent l’un des sujets de prédilection – et parfois d’inquiétude – des ménages, ce qui explique notamment la régularité avec laquelle les enquêtes d’opinion sont effectuées sur le sujet. Nous y découvrons des attentes multiples (sur le cadencement, les coûts, la sécurité…), une sensibilité de plus en plus forte à la question environnementale, une appétence pour de prix plus modiques et globalement une forte corrélation entre qualité des transports en commun et qualité de vie (voir notamment ici). En réalité, le thème des transports publics comporte de multiples faces : sociale avec la nécessaire égalité des territoires entre eux, c’est-à-dire des Français ; industrielle et technologique avec l’usage de l’Intelligence Artificielle au sein des véhicules autonomes ; politique avec la hausse des coûts des carburants ; liée aux usages avec la multimodalité (trottinettes, vélo…) ou encore avec les modes alternatifs de déplacements (autopartage, covoiturage…).

Cinq thématiques à veiller particulièrement

Cette pluralité rend le thème des transports publics essentiel pour nombre d’entreprises et d’organismes publics et parapublics. Par nature transverse, la thématique intéresse la quasi-totalité des organisations (financières, industrielles, technologiques, assurantielles…) et celles-ci doivent impérativement structurer leur veille dans ce domaine.

En l’espèce, cinq thématiques sont particulièrement à surveiller.

  • Le marché et les tendances de consommation : quels sont les besoins nouveaux ? Quelles sont les nouvelles habitudes, liées notamment aux aspirations environnementalistes ou au fort essor du télétravail par exemple ? Quelle est la gestion du dernier kilomètre, particulièrement pour le transport des marchandises ?
  • La veille règlementaire : quels sont les derniers textes de loi, les nouvelles règlementations parues ? Ici, il est impératif d’articuler les échelles européennes, française et territoriale.
  • La veille technologique : quelles sont les propositions émergentes ? Comment se développent les « bus propres » ? Quels déploiements pour le bioéthanol par exemple, pour le gaz, pour l’électrique ?
  • La veille réputationnelle : comment les réseaux sociaux réagissent-ils à telle annonce, à telle tendance, à tel texte de loi ?
  • La veille RSE : de quelle manière ce périmètre évolue-t-il ? Quelles sont les « bonnes pratiques » ?

Ces différents aspects militent pour une surveillance particulière des signaux faibles ainsi que pour ce que l’on pourrait appeler la « granularité de la veille ». En l’espèce, il convient d’aller au fond de certains sujets, de compléter l’approche règlementaire avec l’approche de terrain. Cette dernière peut parfois être porteuse de certaines surprises, à l’image de la règlementation sur les « dos d’ânes » : bien qu’interdits sur les routes empruntées par les transports en commun, ils sont toutefois bien présents sur ces voies de circulation…

Usagers, salariés, équipes dirigeantes d’entreprises, élus locaux, techniciens des organisations publiques ou des agences spécialisées de l’État : de multiples acteurs sont concernés par la veille relative aux transports publics. Si celle-ci concerne les agglomérations, elle n’est pas à écarter sur les territoires périurbains et ruraux, où de fortes mutations sont également perceptibles. Elle est également à inclure dans le registre de la veille stratégique, en lien par exemple avec le renouvellement et l’achat des véhicules.

Une veille permanente donc, qui doit impérativement s’inscrire dans un suivi quotidien : c’est ainsi que nous saurons ce qu’il adviendra prochainement du « pass rail » à 49€ mensuels évoqué récemment par le chef de l’Etat. Simple déclaration conjoncturelle ou tendance lourde ? Mesdames et messieurs les veilleurs, c’est maintenant à vous de jouer…

À voir aussi

Confiance, accompagnement et processus de compréhension de l’IA : les enjeux de l’année 2024

En cette année 2024, le marché de la veille devrait surfer sur la confiance revenue…
Lire l'article