Veille politique et institutionnelle : trois niveaux d’échelle à combiner

9 Août, 2023

L’actualité gouvernementale récente est là pour nous rappeler combien la veille politique demeure centrale pour l’ensemble des acteurs économiques. En l’espèce, il est important de combiner une analyse sur trois plans.

Changera ? Changera pas ? La France a de nouveau vécu au début de l’été une période d’incertitude gouvernementale. Plusieurs semaines durant, les observateurs se sont interrogés quant à la pérennité de notre Première ministre ainsi qu’à la possibilité d’un remaniement gouvernemental. Celui-ci a finalement eu lieu le jeudi 20 juillet, entérinant quelques évolutions notables – notamment aux ministères de l’Education Nationale, de la Santé et du Logement.

Un regard appuyé sur trois niveaux d’échelle

Ce type de séquence est là pour nous rappeler combien la veille politique et institutionnelle relève d’une action permanente pour les organisations. En l’espèce, l’approche à avoir se révèle finalement assez proche de celle de la veille règlementaire. Il y a ainsi trois niveaux d’échelles à surveiller : le cadre européen, le cadre national et les contextes locaux.Au niveau européen, il est important de conserver un œil appuyé sur les directives votées ou en discussion, étant entendu que celles-ci sont appelées à être transposées dans le droit national, non sans être au préalable passées par les fourches caudines du Parlement. C’est par exemple le cas actuellement de la directive dite CSRD (Corporate Sustainability Reporting Directive). Voté au mois de décembre dernier par l’Union Européenne, ce texte vise à faire de l’information environnementale, sociale et de gouvernance le tout nouveau pilier de la performance économique des entreprises. S’inscrivant dans la dynamique du Pacte Vert de l’UE, il se signale avant tout par une forte ambition : réduire d’au moins 55% les émissions nettes de gaz à effet de serre (GES) d’ici à 2030, par rapport à 1990. Ambitieuse, cette directive concernera progressivement l’ensemble des entreprises françaises, des grands groupes aux TPE, obligeant celles-ci à rassembler et à traiter l’intégralité de leurs données non financières. C’est ainsi un changement profond qui se dessine et qu’il convient d’anticiper. Car la CSRD sera traduite dans le droit français avant la fin de cette année, pour une application effective dès le 1er janvier 2025…

Du niveau national à l’échelon local

L’échelon national est également celui qu’il convient de surveiller étroitement. En France comme ailleurs, l’actualité politique parlementaire est foisonnante, et parfois émaillée de surprises. Sur l’ensemble des champs, il est important de bien sentir l’état des forces en présence, les dynamiques à l’œuvre, les signaux faibles appelés à devenir des signaux forts. Il est opportun de savoir décrypter l’arrière-plan de certains échanges, les options ou les scénarii à l’étude : cela se fait en veillant des sites experts, dont les éclairages peuvent être précieux pour une entreprise. Il faut également bien maîtriser un texte de loi lorsque celui-ci est voté : là encore, certaines sources d’analystes éclairés sont d’un précieux secours.

Le niveau local n’est pas non plus à négliger. La nomination d’un ministre peut signifier un changement d’importance à l’échelle régionale ou départementale, pour peu que celui-ci soit appelé à des fonctions supérieures. C’est actuellement le cas de Patrice Vergriete, promu récemment ministre du Logement. Jusqu’alors maire de Dunkerque, ce polytechnicien âgé de 55 ans avait engagé sur le bassin dunkerquois une politique volontariste de renouveau industriel et de décarbonation. Quelle continuité pour cette politique ? Qui pour remplacer l’ancien maire de Dunkerque ? Avec quelles conséquences sur la dynamique engagée ? Les questions à se poser sont plurielles.

La veille politique et institutionnelle s’effectue en mobilisant des sources classiques, qu’il s’agit de compléter avec d’autres regards, plus analytiques ceux-ci. Ces décryptages doivent être permanents, tant la vie politique et gouvernementale peut receler quelques surprises. Sur ce champ peut-être plus qu’ailleurs, la notion d’anticipation est essentielle. Une directive telle que la CSRD se prépare dès à présent, notamment dans un grand groupe. Un territoire dont la gouvernance évolue, comme à Dunkerque, ne peut laisser aucun acteur économique sans réaction. 

Ici, maîtriser l’actualité est un premier pas. L’analyser, se projeter, tenter de voir ce qui se dessine en est un second. Tous deux sont nécessaires.

Eric Bertoletti

Business Development Manager

KB Crawl SAS

À voir aussi

Confiance, accompagnement et processus de compréhension de l’IA : les enjeux de l’année 2024

En cette année 2024, le marché de la veille devrait surfer sur la confiance revenue…
Lire l'article