Projet de la veille : maintenir le rêve, éviter le cauchemar !

22 Mar, 2022

Quelles sont les erreurs à ne pas commettre lors de la mise en place d’une cellule de veille dans leur nouvelle organisation ? Ci-après, quelques points incontournables.

Si mettre en place un projet de veille semble toujours être une bonne idée pour la productivité de votre entreprise, cela peut vite devenir contre-productif si vous n’êtes pas parfaitement préparés à l’exercice. Pour une cellule de veille efficace, découvrez les huit erreurs à ne pas faire dans l’élaboration d’un projet de veille :

1. Oublier de se faire connaître

Faites la promotion de votre équipe de veilleurs et de votre discipline dans votre organisation en dehors de votre département d’appartenance. Il est nécessaire que chacun de vos collaborateurs comprenne l’intérêt du projet de veille.

2. Ne pas définir les enjeux 

Rien ne sert de mettre en place un projet de veille si nous n’en maîtrisons pas les tenants et les aboutissants. Ce n’est qu’en définissant vos objectifs et vos besoins derrière la mise en place du projet de veille que vous pourrez mettre en place des KPI pertinents.

3. Transmettre l’information telle qu’elle est présentée sur la source d’origine

Il est primordial de synthétiser l’information collectée pour transmettre le message stratégique de manière rapide et concise. Le contraire risquerait de provoquer un délaissement des travaux de veille de la part de vos collaborateurs. Les commentaires du veilleur sont également primordiaux. Ne les négligez pas : ils permettent d’apporter une valeur ajoutée à l’information en la confrontant avec celles préalablement analysées.

4. Envoyer l’information sur tous les supports de diffusion

Newsletter, plateforme collaborative, notification sur application mobile ou alerte par mail : il est important pour vous de choisir le bon support de diffusion parmi ceux à votre disposition, selon celui qui correspondra en tout point aux habitudes de lectures de vos destinataires.

5. Choisir un veilleur au profil inadapté

Par exemple, un stagiaire ou un alternant n’aura pas un poids suffisant pour promouvoir la veille dans votre entreprise. Il sera donc nécessaire de trouver un collègue plus expérimenté pour jouer l’ambassadeur du projet. Ce dernier devra accompagner le projet en faisant du lobbying en interne pour promouvoir la veille. Si cet ambassadeur participe au comité de direction, il peut également valoriser le projet et ses résultats.

6. Ne pas promouvoir le projet de veille en interne

Animer et gérer une communauté de l’Intelligence Économique et de la veille dans votre entreprise permet de mettre en valeur son travail et de promouvoir l’intelligence collective dans l’organisation, ce qui ne peut être que bénéfique pour l’aboutissement de votre projet.

7. Ne pas suivre l’information collectée

La création de plans d’exécution opérationnels permet de suivre l’information dans le temps. L’envoi de ces plans d’actions aux différentes entités permet de transformer l’information en véritable valeur ajoutée pour l’entreprise.

8. Ne pas inclure un suivi de projet

Lors du départ d’un de vos collaborateurs par exemple à la fin d’une période de stage ou d’un contrat d’alternance, il est fondamental de créer des directives, des guidelines grâce à des outils ou des process afin d’assurer le transfert complet des compétences auprès de son futur remplaçant et ainsi assurer la survie du projet de veille.

Si vous faites attention à ne pas commettre ces 8 erreurs, vous pourrez mettre en place une cellule de veille efficace et efficiente, ce qui ne pourra qu’être bénéfique pour votre entreprise. La préparation en amont est toujours la clef d’un projet réussi.



Information Plateforme collaborative sources Veille stratégique Veilleur

À voir aussi

La veille territoriale : un champ éminemment stratégique pour les entreprises

Pour les entreprises, la veille territoriale relève d’un impératif stratégique. Projets…
Lire l'article