• KB Crawl Newsletter A la Une
Parce que notre véritable capital ce sont nos clients, nous avons décidé de vous retrouver plus souvent.Ces moments d’échanges que nous avons envie de créer avec vous, c’est un peu pour vous donner des nouvelles de nous, de nos équipes, de nos projets… mais c’est surtout pour mieux faire connaissance et faire découvrir la pratique de vos métiers, les nouvelles missions qui vous sont confiées, la place qu’avec patience et passion vous prenez dans les organisations qui apprennent aussi à s’enrichir de vos talents et savoir-faire.
Cette KB Crawl newsletter est notre premier rendez-vous. Vous la retrouverez sur notre site et nos réseaux sociaux. Vous pourrez l’enrichir de vos commentaires, de vos suggestions… De belles conversations en perspective, qui poseront, nous en sommes sûrs, les bases d’une nouvelle communauté.
Bienvenue chez KB Crawl !

KB Crawl Newsletter témoignage : de nouveaux horizons avec Wikileo, veille collaborative

Michel Bernardini témoigne dans la newsletter KB Crawl

KB Crawl Newsletter Michel Bernardini

Michel Bernardini, responsable communication et informatique à la direction des Etudes Economiques de BNP Paribas depuis dix ans, est un exemple de continuité. Dans cette édition KB Crawl Newsletter, il nous relate comment. Il fait évoluer Leonard, sa plate­forme de recherche d’information, avec les mêmes logiciels,(Ternis, Polyspot, KB Crawl) depuis le début. « Je ne regrette pas ce choix qui nous assure un vrai succès d’audience et d’estime auprès de BNP Paribas et répond aux besoins des utilisateurs.» Ces utilisateurs sont les décideurs du groupe, soucieux d’informa­tion économique sectorielle, soit 14.000 abonnés sur un Intranet gérant 2 millions de documents ouverts. S’appuyant sur KB Crawl pour la surveillance de plus de 1.500 sites web, Michel Bernardini ajoute à Leonard, depuis fin septembre 2013, Wikileo, un précieux outil de veille collaborative développé en interne.

« Une centaine de communautés ont été créées »

 

 

Des bases de données internes et de multiples articles de la presse quotidienne sont également scrutés. Wkileo ouvre de nouveaux horizons aux utilisateurs parce qu’il leur offre la possibilité de créer des « communautés » plus know ledge management que conversationnelles.

Ceci correspond à un besoin : plus de 1500 collaborateurs se sont déjà inscrits, 45.000 documents ont été ouverts et une centaine de communautés ont été créées.

La répartition par communauté permet selon les thèmes de surveiller l’évolution des dossiers, les flux RSS, les équipes de veilleurs, d’accéder à des documents venant de blogs, de créer des théma­ tiques.. « Nous nous sommes aperçu s au fil du temps du besoin de présenter l’information de la façon la plus adéquate possible …par l’organisation en communautés par exemple. L’affichage, la présentation de l’information, sont des éléments stratégiques ». La prochaine évolution de Leonard concernera son portage sur tablette et smartphone pour les décideurs chez eux ou itinérants.

  • KB Crawl Newsletter : édito

De l’Incorporel au Corporel
A l’époque où le virtuel prend le pas sur la réalité tangible, où l’instantané submerge parfois le temps de la réflexion, nous avons choisi de nous poser chaque mois le temps d’une newsletter. En 10 ans d’existence et d’activisme modéré nous avons eu le loisir et l’amusement parfois, de voir naitre des concepts, grandir des tendances et parfois de participer à la révolution. Cette grande aventure, nous l’avons vécue en créant une communauté de clients, de veilleurs, de partenaires et avons grandi ensemble.
La communauté KB Crawl, incorporelle par définition, nous avons choisi de la rendre tangible, de lui donner un corps. De cette cristallisation nous allons en jeter les premiers fondements avec une newsletter mensuelle qui va fédérer des savoir- faire, des avis, des décryptages de tendances avec aussi un brin d’actualité et quelques conseils. Ce rythme mensuel, sera un temps de réflexion au regard des torrents et cascades qui caractérisent notre domaine et son surf permanent.
Je vous souhaite donc une excellente navigation.
Bruno ETIENNE
Président Fondateur
  • KB Crawl Newsletter : décryptage

Comment structurer des données non structurées ?
Certains pensaient que les outils de Search finiraient par l’emporter sur les outils de Business Intelligence, en raison des potentialités de l’analyse des données non structu- rées du Big Data. Telle n’est pas la position de Bruno Etienne, Président de KB Crawl, filiale de KB Intelligence.

La discrétisation, un nouveau chemin vers la Business Intelligence

IIngénieur et matheux de formation, il démontre que les données non structurées peu- vent être transformées en données structurées. Son intervention au séminaire GFII Dixit du 12 mars, a pour titre « De la Competitive Intelligence à la Business Intelligence : quand la donnée se fait discrète ».

La discrétisation consiste, explique-t-il, à la fois au découpage de données en classes homogènes et en la justification mathématique de cette classification et du nombre de classes retenu. La R & D de KB Crawl s’est d’abord inspirée de travaux réalisés par Bruno Etienne en salles de marché, d’analyse de séries temporelles et de découpage de signaux. Elle consiste en un découpage d’informations linéaires des sites web étudiés en ensemble de données valorisées. « La forme », dit Bruno Etienne, citant Victor Hugo, « c’est quand le fond remonte à la surface ». Aujourd’hui, les sites Web sont bien structu- rés et permettent de trouver l’information quasiment tout de suite. L’information discréti- sée est découpée finement entre titres, sous-titres, dates, prix, disponibilités… Des éléments de prime abord qualitatifs deviennent quantitatifs. On aboutit à de la BI.

Un KB Crawl « new look »

Le KB Crawl « new look » préparera par exemple les données pour Excel qui contient un outil de cartographie comme PowerView, se connectera à des systèmes de publication ou de réservation en ligne. La dernière application, est celle d’un client qui a financé une partie du développement. Le logiciel correspond aux besoins du marketing, de la documentation, de l’e-réputation, de la stratégie et de l’aide à la décision qui sont des fondamentaux de l’intelligence économique. Il permet de prendre les bonnes décisions.

KB Crawl emploie onze personnes, dont plusieurs ingénieurs, matheux et passionnés d’informatique, pour plus de 300 clients dans tous les domaines. Ces derniers se recrutent principalement en France, mais le nombre de contrats au Canada, au Maroc, en Asie, en Suisse et en Russie ne cesse d’augmenter. L’interface du logiciel existe en français, anglais, russe et permet de traiter des contenus dans toutes les langues, y compris non latines. Outre le découpage correct des informations, le passage du logiciel en mode SaaS client léger, l’augmentation de la puissance de calcul. La nouvelle version de KB Crawl V5, bientôt la V6, est plus performante avec une interface utilisateur plus simple à utiliser.

  • Et puisque nous avons placé notre KB Crawl newsletter sous le signe de “ l’Incoropel au Corporel” et que le temps des déclarations d’impôts approche, n’oubliez pas que le Crédit Impot Recherche permet de prendre en compte jusqu’à 60 000 euros par an de dépenses de veille technologique imputables sur le CIR. Pour en savoir plus sur ce dispositif, consultez la rubrique « Actualités» sur le site de KBCrawl (www. kbcrawl.com ) .
  • A retrouver : l’intervention de Bruno Etienne au séminaire Dixit “De la compétitive intelligence à la business intelligence : quand la donnée se fait discrète… » est en ligne sur le site du GFII (www.gfii.fr)
  • A rchimag a mis en ligne son nouveau site web www. archimag. com
  • A l’occasion de la 6ème édition du Prix Académique de la Re cherche en Management, le meilleur ouvrage en management 2014, a été décerné à l’ouvrage de Christophe Assens “Le Management des Réseaux. Tisser du lien social pour le bien-être économique” aux Editions De Boeck .

 

  • La “minute” du veilleur. Conseils, trucs et astuces pour mieux utiliser les solutions KB Crawl

La temporisation aléatoire ou comment ne pas affoler les serveurs web.

Certains serveurs web ne sont pas ro bustes ou ne permettent pas de répondre rapidement aux requêtes faites par un n av i gateur, qu’il soit humain ou robotisé. Pour éviter cet engorgement et ne pas solliciter trop ces serveurs, KB Craw l apporte une solution de temporisation et d’inhibition des traitements parallèles (la parallélisation permettant d’accélérer la vitesse de crawl). Pour cela, il suffit alors de décocher la case «Autoriser la parallélisation des crawls » dans l’onglet « Avancé » dans les propriétés de la source.

Il est alors également possible d’ajouter un délai aléat o i re de temporisation entre chaque requête de KB Crawl pour les serveurs web à petit débit