Dis-moi quels sont tes besoins en information, je te dirai quel décideur tu es !

KB Crawl participait en mars dernier au Salon Documation-MIS. En prenant connaissance du programme, l’étude menée par la Start-up Xiko spécialisée dans le traitement des big data conversationnelles, a retenu notre attention. Cette enquête portait sur « L’écosystème d’information des décideurs : besoins, perceptions ». En clair, que disent les décideurs métiers sur leurs besoins en matière de systèmes d’information ? Bonne question …

 

Transversale, stratégique, pertinente

Ce trio gagnant fait partie des principaux enseignements révélés. Du moins c’est ce qui se dit : l’information  s’avère ancrée dans la transversalité : on en parle dans son ensemble et on la considère dans une organisation. Après des décennies de tableaux Excel dont les colonnes portaient l’ordre et de Business Intelligence qui tenait lieu de vision stratégique collective, l’information s’autorise des grands débordements, sa nature non structurée émerge, elle est reconnue stratégique avant d’être sensible. Et, vous vous en doutiez sûrement puisque vous nous lisez, elle se doit d’être pertinente avant d’être gratuite. Peu à peu, on comprend que l’on peut considérer les systèmes d’information sous un angle différent : celui d’une écologie décisionnelle. On y côtoie à la fois un idéalisme rarement satisfait, une sorte d’horizon qui recule, mais aussi des pratiques simples, personnelles, partagées, cohérentes. Une seule condition : le respect d’une réelle discipline. Orienter, penser ses activités d’acquisition, d’organisation et de redistribution de l’information afin que l’organisation qui nous rassemble, et que nous avons tout intérêt à rendre durable, éthique et responsable, apprenne à anticiper pour atteindre ses objectifs stratégiques. Et cela ne peut pas et ne sera pas le fruit du hasard.

Voir l’infographie